This site uses cookies or other similar technologies only for statistical purposes. Learn more

I understand
Your Cart
Cart empty

HARIZMENDI / VINSON - L’Office de la Vierge Marie en basque labourdin

One of the most interesting and the most important texts as for the Basque linguistics


HARIZMENDI (Christophe de) / VINSON (Julien)
L’Office de la Vierge Marie en basque labourdin par C. Harizmendi vicaire de Sare et prédicateur. Nouvelle édition conforme à la première de 1658
Chalon-sur-Saône, E. Bertrand, 1901
In-8° (227 x 142 mm), XV pp. - [1] p. bl. - 132 pp., br., non découronné, couverture imprimée

Réimpression de l’édition originale, publiée à 75 ex. dont aucun n’a été mis dans le commerce, un des 6 ex. du tirage de tête sur papier de Hollande (n° 6, viennent ensuite 9 ex. sur papiers de couleur et 60 sur papier vélin)

Il s’agit du deuxième volume de la « Collection de curiosités basques » de Julien Vinson : « Quand j’ai fait paraître, il y aura bientôt dix ans, le premier fascicule de cette série de Curiosités basques, je croyais qu’il me serait possible d’en publier un second peu de temps après. Les circonstances ne me l’ont pas permis. Aussi, est-ce avec une joie profonde que je laisse aller aujourd’hui cette petite brochure qui ne sera pas inutile, je l’espère, aux études basques. Elle a été préparée avec amour, lue et relue attentivement, et j’ai cherché à la rendre aussi correcte que possible. Ma satisfaction est complète d’avoir pu, encore une fois, mener à bonne fin une oeuvre qui m’appartient exclusivement, mais qui ne passera pas dans des mains banales, car je ne la donnerai qu’à bon escient ».

C’est édition nous dit Vinson fut faite sur un exemplaire incomplet appartenant au prince L.-L. Bonaparte ainsi que sur « une copie manuscrite faite il y a une cinquantaine d’années, probablement sur l’exemplaire même qui est devenu depuis la propriété du prince ». Il a remplacé les pp. 71-72, 143-144, 169-170, 177-178 et la moitié inférieure des pp. 145-146, qui manquaient, par le texte de ladite copie et ajoute qu’elle « avait été écrite avec beaucoup de soin, sur un petit cahier cartonné ; j’en avais pris moi-même copie avant d’avoir vu l‘original, mais j’ai été fort heureux d’avoir pu collationner mon manuscrit avec l’original, car le premier copiste, qui se préoccupait surtout de la langue ne s’était pas attaché à obtenir une reproduction aussi exacte et aussi minutieuse que les bibliographes l’auraient désiré ». Lorsque l’on compare le texte ajouté par Vinson à celui de l’édition de 1660 (et non 1658 date tirée par Vinson du privilège de l’exemplaire du prince Bonaparte), on est surpris de constater que les 2 textes ne se ressemblent pas. Elle serait donc la version toute différente d’un amateur qu’il serait intéressant de pouvoir identifier.

Depuis on a découvert deux autres exemplaires de l’édition de 1660, un quasiment complet à la Bodleian library (il le fut l’impression de la présente édition tout juste terminée et forme le sujet de l’appendice ajouté à celle-ci pp. 113-132, voici pourquoi certains ex. n’ont que 111 pp.), ainsi qu’un autre complet à la BnF.

Habiles restaurations et brunissure à la couverture

Sales price: 800 €
Scroll to top