This site uses cookies or other similar technologies only for statistical purposes. Learn more

I understand
cart icon
user-icon
command-icon

Terrier de la terre et seigneurye de Manaly

Terrier de la terre et seigneurye de Manaly
Terrier de la terre et seigneurye de Manaly

A terrier of the beginning of the XVIIth century

[BOURBONNAIS / CREUSE].
Terrier de la terre et seigneurye de Manaly pou[r] noble anthoyne Evrard seigne[ur] dudict lieu de manaly Conseilher du roy et son chastellain des villes & Chastellenye de chenerailles faict par nous  Mes Jehan Ceysson et Nicolas [de Laboureys] notaires royaulx et [...]s en cette partye Lan de g[race mil] six centz dixneuf en vertu du pouvoir et suyvant ce que sensuit.
S. l., 1619
In-f° (302 x 212 mm), manuscrit sur papier à l’encre brune , et rouge pour le titre, de 68 ff. - [16] ff. dernier v° bl. (rédigés tête-bêche en fin de volume), vélin souple, titré sur le plat supérieur : « terrier de la justice de manaly »(reliure de l’époque)

La seigneurie de Manaly prenait place sur la commune actuelle de La Celle-Sous-Gouzon (Creuse), un de ses lieux-dits porte d’ailleurs toujours ce nom.

Depuis le XIIIe siècle, Gouzon, La Celle-sous-Gouzon, Trois-Fonds, une partie du territoire de la commune de Lussat et deux villages (Fleuraget et les Banes) de la commune de Saint-Loup étaient une enclave du Bourbonnais dans la Marche. En 1646, Antoine Evrard se vit adjugé par décret forcé la seigneurie du Peyroux suite à une affaire personnelle arrivée à Francois du Peyroux, fils de Louis. Il rendit alors aux anciens possesseurs la somme de 4500 (ou 45000 ?) livres ainsi que la seigneurie de Manaly. Elle passa donc aux du Peyroux et fut réunie à la Terre de la Spouze - située à deux lieus du château de Peyroux - ainsi qu'à celle des Landes. Anne du Peyroux, dernière descendante de cette branche de la famille faute de postérité, la vendit en mai 1765.

Débutant par une belle initiale historiée, ce terrier se compose ainsi :

  • ff. 1 à 6v° : copie, des actes d’octroi et de renouvellement des droits d’Antoine Evrard sur la seigneurie de Manaly donnée par le roi (on y apprend notamment qu’il y possédait les droits de haute, moyenne et basse justice), par le gouverneur du Bourbonnais et par la commission ; des actes d’affichage et de lecture ; et enfin l’acte de délégation & commission aux deux notaires quant à la réalisation du terrier accompagné de leur seing,
  • ff. 7v° à 68r° : vingt-deux chapitres de reconnaissances et dénombrements, les 2 derniers concernent l’étang et les communs, chacun est validé du seing des deux notaires,
  • f. 68v° : mémoire précis des événements de la famille d’Antoine Evrard: son mariage, la naissance de ses cinq enfants avec dates, lieux, noms (épouse, enfants, parrains, marraines), âges, cause du décès le cas échéant, etc...,
  • ff. [1] à ff. [9]r° : « perequation de cens » relative au 20 chapitres précités,
  • ff. [10] à ff. [16]r° : « Sensuit l’extrait des heritages sur chascun particulier a recogneus en ce terrier pour trouver sans paine en quel chapitre et quel nombre est chascune piece d’heritage », index des dénombrements pour chacun des 38 censitaires dont les seigneurs de la Spouze et de Gouzon.

Manque au centre du plat supérieur affectant de manière décroissante les ff. 1 à 6 avec perte de quelques mots, manque au bas du plat inférieur affectant de manière décroissante les ff. [1] à [4] avec perte de quelques mots, l’acidité de l’encre a attaqué le papier au niveau des titres avec perte de certains mots ou difficultés de lecture pour d’autres.

Sold
Satisfied or Money Back

Satisfied or Money Back

Bank checkBank transfercredit cardPayPal

Modes of payment

Member of the Syndicat de la Librairie Ancienne et ModerneMember of the International League of Antiquarian Bookseller
Scroll to top