This site uses cookies or other similar technologies only for statistical purposes. Learn more

I understand
Cart empty

ALLIOT]- Précis des fondations et établissements fait par sa majesté le roi de Pologne, duc de Lorraine & de Bar

The copy of the comptroller general of finance of Louis XV, Jean de Boullongne

[ALLIOT (François-Antoine)]
Précis des fondations et établissements fait par sa majesté le roi de Pologne, duc de Lorraine & de Bar.
NANCY : Pierre Antoine, 1758
In-4° (260 x 205 mm) de [4] ff. - 196 pp. (num. déf. pp. 143-144 doublées) - [2] ff., veau marbrée, dos à 5 nerfs orné au centre des caissons de lion couronnées.

Stanislas Leszczynski (1677-1766) dit « Stanislas le Bienfaisant », roi de Pologne de 1704 à 1709 puis de 1733 à 1736 sous le nom de Stanislas Ier, grand-duc de Lituanie, beau-père de Louis XV, duc de Lorraine et de Bar, demeure l’une des figures éminentes les plus attachantes du XVIIIe siècle européen. À Nancy, sa capitale, Stanislas, n’avait guère de pouvoir, mais il jouissait de revenus confortables. Prince philosophe et mécène des Lumières, il chercha à marquer l’histoire en entretenant une cour brillante et en protégeant artistes et gens de lettres. Il créa la Bibliothèque publique royale de Nancy (1750), et la Société Royale des Sciences et Belles-lettres, qui prit bientôt le nom d’Académie de Nancy. Il dota la ville du magnifique ensemble édifié autour de l’actuelle place Stanislas par l’architecte Emmanuel Héré : une grande place oblongue, dite « place neuve de la Carrière », réunit la vieille ville à la ville neuve. Elle communiquait avec la place Royale (aujourd’hui « place Stanislas »), créée en l’honneur de son gendre Louis XV. Inaugurée en novembre 1757, elle est entourée d’immeubles magnifiques et close de grilles dorées, chefs-d’œuvre de ferronnerie de Jean Lamour. Le centre de la place est occupé depuis 1831 par une statue de Stanislas, qui a remplacé celle de Louis XV, enlevée sous la Révolution. Stanislas fit également édifier l’église Notre-Dame de Bonsecours, l’hôtel des Missions Royales, les places d’Alliance et de la Carrière,  les portes Saint-Stanislas et Sainte-Catherine, etc.

PROVENANCE :
Jean de Boullongne (1690-1769). Fils de Louis, célèbre premier peintre du roi, Jean Boullongne fut premier commis des finances en 1724, intendant des finances en 1744, contrôleur général des finances de 1757 à 1759 et commandeur et grand trésorier des ordres du roi en 1758.
« ET. SEMICHON », tampon humide noir ovale au titre. Vraisemblablement Ernest Semichon (1813-1881), historien, auteur notamment d’une intéressante Histoire des enfants abandonnés depuis l’antiquité jusqu’à nos jours (Paris : Plon, 1880).

Corrections manuscrites à l’encre brune aux pp. 45, 166, 167, 168 et f. 2 de la table.

Mors supérieur partiellement fendu avec petits manques au niveau des pointes des nerfs, mors inférieur fendu en tête, nerfs, coins et coupes frottés, pièce ajouté postérieurement aux 4e caisson du dos avec indications « Nancy - 1758 » ; OHR - 24

Sold
Scroll to top