This site uses cookies or other similar technologies only for statistical purposes. Learn more

I understand
My cart
user-icon

[COLLECTIF] - Almanach des dames pour l'an 1812

[COLLECTIF] - Almanach des dames pour l'an 1812

An odorless varnish binding, entirely gilded, illustrated with transfer engravings of 4 muses

[COLLECTIF]
Almanach des dames pour l'an 1812
Tubingue : chez J. G. Cotta, & Paris : chez Treuttel et Würtz, 1812
In-18° (127 x 91 mm), [1] f. - [titre gravé] - [7] ff. - xiii pp. - 231 pp., carton verni dit "vernis Bertin", dos lisse orné, décor appliqué par transfert de gravure sur carton doré, tranches dorées (reliure de l'époque)

Almanach pour l'an 1812 illustré d'une vignette de titre et de 8 figures, conservé dans une rare et charmante reliure au vernis sans odeur ou vernis Bertin, portant son tampon à sec à la mention  "brevet d'invention". Elle est ornée d'un décor gravé, transféré sur carton doré, représentant les Muses Uranie, Calliope, Erato et Euterpe.

Produites dans l'atelier de Théodore-Pierre Bertin, ces reliures furent exécutées au moyen d'un vernis imitant la laque orientale, développé initialement pour l'ameublement en 1728 par les frères Martin.

On les trouve le plus souvent sur des éditions stéréotypes et avec un décor peint.

"Au tournant du XIXe siècle, Th.-P. Bertin adapte ce procédé à la réalisation de reliures en carton vernis, dont la plupart porte une étiquette (L. 48 x l. 43 mm) ainsi libellée : « Brevet d'invention. Reliures en vernis sans odeur établies au Grand Châtelet, Quai de la Mégisserie, vis-à-vis le Quai aux Fleurs », associée à un timbre sec rond portant sur son pourtour la mention brevet d'invention. Ce brevet, publié en 1887 par Léon Gruel, a été sollicité par Th. P. Bertin le 2 mai 1811 et délivré le 12 juin 1811 pour cinq ans. Si l'ambition de son inventeur était de généraliser ce procédé plus économique que la reliure en plein cuir, cette pratique a néanmoins très vite davantage relevé de la curiosité et la production de ces reliures atypiques, toujours de petits formats (in-12 ou in-8), reste marginale et très limitée dans le temps." ("Thédore Bertin", reliures.bnf.fr)

Albert Ehrmann, dans un article paru dans The Book Collector (Winter 1965, pp. 523-529), recense 18 exemplaires de ces reliures au vernis Bertin, dit vernis sans odeur ; on en connaîtrait ce jour une trentaine.
Rousseurs. Les planches IV et VI, ainsi que la page vii-viii, légèrement plus petites en queue, ont été rapportées d'un autre exemplaire.

3500 €
+ shipping included
Satisfied or Money Back

Satisfied or Money Back

Bank checkBank transfercredit card

Modes of payment

Member of the Syndicat de la Librairie Ancienne et ModerneMember of the International League of Antiquarian Bookseller
Scroll to top