This site uses cookies or other similar technologies only for statistical purposes. Learn more

I understand
My cart
user-icon

LAMBERT - Cas de conscience sur le Jubilé [SUIVI DE] Cas de conscience sur le Caresme [SUIVI DE] Cas de conscience sur les danses [SUIVI DE] Cas de conscience sur l’ivrognerie

LAMBERT - Cas de conscience sur le Jubilé [SUIVI DE] Cas de conscience sur le Caresme [SUIVI DE] Cas de conscience sur les danses [SUIVI DE] Cas de conscience sur l’ivrognerie
LAMBERT - Cas de conscience sur le Jubilé [SUIVI DE] Cas de conscience sur le Caresme [SUIVI DE] Cas de conscience sur les danses [SUIVI DE] Cas de conscience sur l’ivrognerie

Concerns about the rise of popular entertainment in the XVIIIth century

LAMBERT (Joseph)
Cas de conscience sur le Jubilé [SUIVI DE] Cas de conscience sur le Caresme [SUIVI DE] Cas de conscience sur les danses [SUIVI DE] Cas de conscience sur l’ivrognerie
Paris : Philippe-Nicolas Lottin, 1722 – 1721 – 1721 - 1722
In-16° (150 x 89 mm), 73 pp. - [3] ff. -  [1] f. - 82 pp. - [1] f. – 32 pp. - [2] ff. – 42 pp., veau moucheté, dos à cinq nerfs orné, roulette sur les coupes, tranches à mouchetures rouges. 

 Éditions originales, excepté Cas de conscience sur l’ivrognerie (2ème édition). Ces cas de conscience soumis aux docteurs en théologie de la faculté de Paris nous fournissent des renseignements précieux sur les mœurs et la vie quotidienne au XVIIIème siècle. Ils sont attribués à l’abbé Joseph Lambert (1654-1722), Docteur de Sorbonne et défenseur de l’instruction des pauvres. 

Le premier texte concerne la dispensation des indulgences et de l’absolution, particulièrement dans le contexte du Jubilé. Le deuxième porte sur le jeûne du Carême ; on s’inquiète, notamment, de savoir s’il existe des motifs légitimes de dispense et si la boisson rompt le jeûne. Le texte sur les danses est particulièrement foisonnant : que penser du fait que les danses se tiennent généralement les dimanches et jours de fête ? Les joueurs de violon sont aussi coupables que ceux qui se divertissent par les danses ? Le dernier cas de conscience est une mise en garde contre l’ivrognerie suivie de recommandations sur la conduite à tenir pour administrer le sacrement de pénitence à ceux qui ont péché par ivrognerie et à ceux qui tiennent et fréquentent les cabarets. 

Les danses sont remplies d’un si grand nombre de périls, et elles sont presque toujours accompagnées de circonstances si fâcheuses, et si contraires à l’esprit du christianisme, qu’on ne peut inspirer trop d’éloignement pour ces sortes d’amusement.  (p. 2)

Ex-libris collard, mention manuscrite sur la première garde

Frottements sur les coins et les coupes

800 €
+ shipping included
Satisfied or Money Back

Satisfied or Money Back

Bank checkBank transfercredit card

Modes of payment

Member of the Syndicat de la Librairie Ancienne et ModerneMember of the International League of Antiquarian Bookseller
Scroll to top