This site uses cookies or other similar technologies only for statistical purposes. Learn more

I understand
My cart
user-icon

MONTOYA - Chansons naïves et perversess

MONTOYA - Chansons naïves et perverses
MONTOYA - Chansons naïves et perverses
MONTOYA - Chansons naïves et perverses

From the morgue to the café-concert

MONTOYA (Gabriel)
Chansons naïves et perverses
Paris : Paul Ollendorff, 1896
In-12° (199 x 136 mm), XII pp. - 297 pp. - [1] f., maroquin vert, dos à 4 faux-nerfs, plat supérieur orné d'un décor mosaïqué de maroquins crème, caramel et brun, sertis à l'or et à froid, encadrement intérieur, tête dorée, couverture illustrée conservée (reliure signée RENÉ KIEFFER au contreplat supérieur et avec son étiquette à la première garde blanche).

Édition originale, un des 10 exemplaires numérotés sur papier de Hollande, seul grand papier, celui-ci le n°3 établi par René Kieffer.

Recueil de 41 chansons (dont 23 avec partitions) : "Sur les Gal'ris de l'Odéon", "La petite correspondance du Gil Blas", "À la morgue", "La repopulation du café-concert", "Tes pieds"... Illustré d'un portrait de l'auteur par Georges Bedon et de nombreuses compositions par J. Dépaquit, A. Truchet, Heidbrinck, Sauvage, Capry, F. Fau Lacault, abeillé, Steilein...
Avec une curieuse préface, promise à l'auteur par Alphonse Daudet qui finit cependant par se raviser. Montoya choisit, faute de mieux, de publier la (louangeuse) lettre dans laquelle il lui refusait cet honneur : "Vous avez du talent; votre nom est déjà sorti. Quelques pages de moi ou d'un autre ne vous apporteraient rien." (p. XII)

Docteur en médecine, Gabriel Montoya est mieux connu comme parolier. Sa contribution à la science se limite en effet à sa thèse sur les antitoxines, préfacée... par un sonnet de sa composition. Dans la "Chanson du macchabée", Montoya évoque ses années sur les bancs (et la salle de dissection) de la faculté : "Dans not' sal' métier ! / Dès qu'un malad' crève / Faut l'ouvrir sans trêve / Qu'c'en est un vrai rêve / Pour un charcutier" (p. 133)
Ayant brièvement exercé comme médecin à bord de la Compagnie Transatlantique, il voyage en Tunisie, en Algérie, au Mexique et dans les Antilles, avant d'être "invité à transporter sa lyre ailleurs."
Monté à Paris, Montoya chante au Chat-Noir et participe à ses tournées en province, qu'il chroniquera dans Le roman comique du Chat Noir (1897). Il se produit également sur les planches des Quartz'Arts, des Noctambules et de La Boîte à Fursy.
Auteur prolifique, Montoya écrit également pour le théâtre et l'opéra-comique.

Dos et pourtours des plats insolés. Premier et dernier feuillets brunis.

700 €
+ shipping included
Satisfied or Money Back

Satisfied or Money Back

Bank checkBank transfercredit card

Modes of payment

Member of the Syndicat de la Librairie Ancienne et ModerneMember of the International League of Antiquarian Bookseller
Scroll to top