This site uses cookies or other similar technologies only for statistical purposes. Learn more

I understand
cart icon
user-icon
command-icon

[PROTESTANTISME] DRELINCOURT - Sonnets chrétiens sur divers sujets

[PROTESTANTISME] DRELINCOURT - Sonnets chrétiens sur divers sujets
[PROTESTANTISME] DRELINCOURT - Sonnets chrétiens sur divers sujets
[PROTESTANTISME] DRELINCOURT - Sonnets chrétiens sur divers sujets

Extremely rare second edition published in La Rochelle in contemporary vellum

[PROTESTANTISME] DRELINCOURT (Laurent)
Sonnets chrétiens sur divers sujets
La Rochelle, Jacob Mancel, 1678.
In-12° (155x92 mm), [5] ff. - 171 pp. - [3] p. bl. (sign : A-P6 Q2), vélin, dos muet, tranches naturelles (reliure de l'époque)

Seconde édition, tout aussi rare que l'originale publiée à Niort chez la veuve Philipe Bureau l'année précédente. Elle fut publié en deux formats in-8° et in-12°. Une édition hollandaise, à peine plus courante, sera publiée la même année que la présente. Le libraire rochelais Jacob Mancel ne publia en tout et pour tout que quinze ouvrages entre 1647 et 1681 dont treize livres réformés.

Les Sonnets Chrétiens de Laurent Drelincourt (1625-1680) constituent un des plus brillants exemples de poésie protestante de langue française sous le régime de l'Édit de Nantes. Paru à la veille de la révocation, ce recueil aux accents œcuméniques va témoigner d'une piété toujours active en France et dans l'Europe du refuge tout au long du XVIIIe siècle. Véritable phénomène éditorial, il devient un auxiliaire du catéchisme dans les familles protestantes qui en assurent la postérité sur le plan confessionnel. Mais le pasteur des églises de La Rochelle puis de Niort, très au fait de la poésie fugitive qu'on lit dans les salons, a su récupérer à son profit l'essentiel d'une culture mondaine à son apogée. Sous l'influence bienveillante de Conrart, il cherche aussi à s'adresser à des lecteurs mondains. En mettant la brièveté et la diversité au cœur de son projet esthétique afin de satisfaire leur esprit à la fois vif et impatient, il raffine les codes de l'ingéniosité théologique. Brillante sans jamais être spécieuse, cette poésie définit les règles d'un loisir chrétien qui parie toujours sur l'intelligence de ses lecteurs, sans toutefois renoncer à en exciter l'imagination. Ce sont là cent soixante "petits tableaux de la nature et de la grâce" qui conduisent de l'extériorité du spectacle sensible, dont le poète détaille les charmes trompeurs, jusqu'à l'intériorité de la vie spirituelle, dont il examine sans complaisance les réalités morales, en passant par le spectacle stylisé d'une Bible immobilisée dans sa gloire. Avec les Sonnets Chrétiens (1680), L. Drelincourt a composé ce qui peut être considéré à juste titre comme le dernier grand recueil poétique de l'âge classique. 

Laurent Drelincourt (1625-1680), poète et pasteur français, est le fils aîné de Charles Drelincourt, figure importante de la communauté protestante de France, qui voit rapidement en lui une vocation de pasteur. Laurent Drelincourt est formé dans un collège protestant et fait des études de philosophie et de théologie entre 1645 et 1650 dans l'académie de Saumur. En juillet 1651, il devient pasteur à La Rochelle. Il va rester dix ans dans cette ville, où ses talents de prédicateur sont vite reconnus. Les tensions avec les catholiques sont vives et, en 1661, il est contraint de s'exiler à Paris. Il continue de jouer un rôle dans les cercles culturels et fréquente la noblesse protestante. Il est notamment le protégé de Valentin Conrart, premier secrétaire de l'Académie française. Il participe au projet de révision des traductions françaises de la Bible. Et il commence à écrire les sonnets chrétiens qui feront sa réputation. En 1663, il s'installe à Niort, où il seconde le pasteur principal. Sa santé, fragile, l'empêche de donner sa pleine mesure. Il poursuit pourtant son oeuvre de prédication. En 1677, il publie à Niort son recueil, « Sonnets Chrétiens sur divers sujets », qui obtient un succès immédiat. Cette oeuvre poétique sera plusieurs fois rééditée après sa mort. 

En 2001, Julien Gœury dans sa Bibliographie des Sonnets chrétiens ne recensait que 5 exemplaires au format in-12° (Genève BPU, La Rochelle BM, Mialet MD, Paris BPF, Saarbrück UB) et 5 au format in-8° (Lausanne BCU, Paris BCF, Poitiers BM x2, Poitiers Bib. SAO). D'après l'OCLC et Le CCFr, la donne ne semble pas avoir changée, manque à la BnF, pas d'exemplaire aux US.

Drelincourt, laurent. Sonnets chrétiens sur divers sujets, Texte établi, présenté et annoté par Julien Goeury, Paris, Honoré Champion, 2004 ; Gœury, Julien. “Bibliographie Des ‘Sonnets Chrétiens’ De Laurent Drelincourt : L'histoire Éditoriale D'un Livre Réformé.” Bulletin De La Société De L'Histoire Du Protestantisme Français (1903-), vol. 147, 2001, pp. 399–424 ; petite brunissure angulaire sur une vingtaine de feuilles, quelques rares feuillets roussis, garde blanche inférieure absente.

Sold
Satisfied or Money Back

Satisfied or Money Back

Bank checkBank transfercredit card

Modes of payment

Member of the Syndicat de la Librairie Ancienne et ModerneMember of the International League of Antiquarian Bookseller
Scroll to top