This site uses cookies or other similar technologies only for statistical purposes. Learn more

I understand
My cart
user-icon

ROSINI - Al Pudore, Ode

ROSINI -  Al Pudore, Ode
ROSINI -  Al Pudore, Ode

Poem composed on the occasion of an Italian wedding in an elegant vellum binding

ROSINI (Giovanni)
Al Pudore, Ode
Pisa (Pise), dalla tipografia della societa letteraria, 1801
Grand in-16° (181 x 118 mm), 14 pp. - [1] f. bl., vélin, dos lisse orné, large encadrement doré et à froid sur les plats, tranches naturelles (reliure de l’époque)

Édition originale dans un exemplaire à toute marge imprimé sur papier vélin fort filigrané « JWHATMAN » de cette éloge de la pudeur, plaquette dédiée au lucquois Paolo Garzoni à l’occasion de ses noces avec la florentine Carolina Venturi. On connaît un autre poème, signé par Vincenzo Cotenna, paru pour la circonstance ( « Canto Epitalamico Del Dottore Vincenzo Cotenna Lucchese » Genova : Caratteri, 1801). 

Il s’agit ici d’une oeuvre de jeunesse Giovanni Rosini (1776-1855), qui composa de nombreux poèmes publiés en recueil en 1826, 1830, 1842 et 1843. Rosini fut très apprécié de ses contemporains : la princesse Élisa, grande-duchesse de Toscane, lui accorda sa protection, et le grand-duc de Toscane le décora de l’Ordre du mérite, tandis que l’archevêque de Pise lui offrit la cession d’une imprimerie où Rosini s’affaira à publier de luxueuses éditions des œuvres des poètes italiens. 

On le connaît surtout pour son roman La Monaca di Monza, basé sur un épisode des Fiancés de Manzoni, qui connut un immense succès à sa publication en 1829.
Une visite au Louvre, où étaient exposées les œuvres des anciens maîtres acquises lors des campagnes italiennes, lui inspira une monumentale Histoire de la peinture italienne. Ce dernier ouvrage, publié en 1840, suscita de nombreux débats, car Rosini attribuait à Cimabue (et donc situait à Florence) la « renaissance » de la peinture italienne. 

Un exemplaire à Oxford, deux autres à Turin et Florence. Ces deux bibliothèques italiennes mentionnent la présence d’un frontispice.

Mors supérieur fendu en tête et queue sur quelques centimètres.

400 €
+ shipping included
Satisfied or Money Back

Satisfied or Money Back

Bank checkBank transfercredit card

Modes of payment

Member of the Syndicat de la Librairie Ancienne et ModerneMember of the International League of Antiquarian Bookseller
Scroll to top