This site uses cookies or other similar technologies only for statistical purposes. Learn more

I understand
Cart empty

BRICON - Liber mirabilis, Le livre admirable renfermant des prophéties, des révélations, etc.

A collection of prophecies from the 16th century

BRICON (Edouard, trad.)
Liber mirabilis, Le livre admirable renfermant des prophéties, des révélations et une foule de choses étonnantes, passées, présentes et futures
Paris, Libraririe catholique d’Edouard Bricon, 1831.
In-12° (191 x 126 mm), [2] ff. - 2 - x - iv - 440 pp. et [1] court feuillet collé au verso du titre, demi-basane havane, dos à 4 faux-nerfs orné, non rogné en gouttière et en queue, tête dorée (reliure postérieure, vers 1950).

Rare première traduction française du célèbre Mirabilis Liber, publié pour la première fois en 1522 par Enguilbert et Jean de Marnef, recueil populaire et anonyme, en latin et français, fait de prophéties et prédictions chrétiennes attribuées à des saints, à des oracles antiques (Sibylles) ou encore à des devins qui, bien que de nos jours largement controversées, avaient cours au début du XVIe siècle.

La première partie, originellement rédigée en latin, comprend des prophéties, prédictions ou « pronostications » de l’évêque Bemechobus (Pseudo-Methodius), Johannes Lichtenberger astrologue de Frédéric III), sainte Brigitte de Suède, Hildegarde de Bingen, Joannes de Vatiguerro, Savonarole, Jean de Roquetaillade (célèbre poète auvergnat) et un grand nombre d’autres fort curieuses et peu connues. La seconde partie sous forme d’anthologie datant de la fin du XIIIe siècle est ici simplement réimprimée car originellement rédigée en français. L’origine de certains textes est attribuée à Merlin. On y trouve ainsi la célèbre prophétie attribuée à saint Césaire d’Arles considérée comme annonçant la Révolution française.

D’une manière générale, le Mirabilis Liber annonce une série de catastrophes et d’invasions (dont de terribles invasions barbares) durant lesquelles s’illustre la monarchie française et le Grand Monarque de l’univers dont le nom apparaîtra avec les traditions sous celui de Henri V, Henri V de la Croix, Henric, Heimrich, Chyren, etc. Il semblerai avoir été composé pour appuyer la candidature de François Ier à l’Empire en 1519 ou à influencer l’élection de papes. Nostradamus s’en inspirera largement 30 ans après pour ces centuries. On notera que l’ouvrage ne comporte aucune vignette prophétique à la différence de ses sources qui en sont truffées, probablement pour éviter que l’ouvrage ne puisse toucher le peuple.

Complet du feuillet d’errata.

Quelques rousseurs, mors supérieur fissuré, petite mouillure marginale sur les tout premiers feuillets, manque de papier aux coins des faux-titre et titre ; Caillet - 6178 : « Outre sa très grande rareté ce recueil à le précieux avantage de na pas avoir été élaboré frauduleusement comme tant d’autres ».

Sales price: 330 €
Scroll to top