Ce site utilise des cookies ou autres technologies similaires uniquement à des fins statistiques. En savoir plus

J'ai compris
cart icon
user-icon
command-icon

GAY - Un mariage sous l’Empire

GAY - Un mariage sous l’Empire
GAY - Un mariage sous l’Empire
GAY - Un mariage sous l’Empire

L'histoire d'un mariage sur ordre qui n’est nulle autre que celle de l’impératrice Marie-Louise

GAY (Sophie)
Un mariage sous l’Empire
Paris, Ch. Vimont, 1832
In-8° (221 x 140 mm), [2] ff. - 416 pp. + [2] ff. - 466 pp., demi-maroquin rouge à grain long, dos lisse orné, chiffre au centre des plats, tranches naturelles (reliure de l’époque)

Édition originale, exemplaire à pleine marge, non rogné en gouttière et en queue, de ce roman qui dépeint les moeurs de la France impériale, de l’empereur et de sa cour.

Il met plus particulièrement en lumière les vicissitudes d’un mariage sur ordre ou mariage sur ordonnance impériale visant à unir l’ancienne et la nouvelle noblesse qui n’est nul autre que l’histoire de Marie-Louise, « La fille des Césars, la nièce de Marie-Antoinette, de cette malheureuse reine immolée en haine de la royauté et de son nom d’Autrichienne, Marie-Louise, la fille d’un souverain deux fois détrôné par Bonaparte, devenir la femme de ce même Napoléon, qui répandit si longtemps la terreur dans sa famille ! et l’impératrice de ces mêmes français, ennemis de la toute-puissance ! Que de réflexions faisait naître ce mélange bizarre des célébrités de la Révolution et des noms illustres de notre ancienne monarchie ! Quelle idée ces deux partis ennemis, inclinés sous la bannière du vainqueur, donnaient de son pouvoir ! Ce n’était pas là seulement le triomphe des armes ; on y reconnaissait la haute science d’un grand homme d’État, et cette politique adroite qui savait ramener la vieille noblesse à de nouvelles institutions, en pliant la rudesse militaire à usages de cour, et en apaisant les clameurs républicaines par des honneurs et des places. » (présent ouvrage, tome second, p. 6)

Marie Françoise Sophie Nichault de la Valette, dite Sophie Gay (1776-1852, écrivain et salonnière, fut mariée en 1793,au courtier Gaspard Liottier dont elle divorça en 1799 peu avant d’épouser Jean Sigismond Gay (1768-1822), baron de Lupigny, originaire d’Aix en Savoie et associé d’une maison de banque, qui devint sous l’Empire receveur-général du département de la Roer. Cette union lui ayant permis d’être en étroite relation avec nombre de personnalités distinguées, elle se trouva, pendant son séjour à Aix-la-Chapelle, en relation avec la plus haute société réunie aux eaux de Spa, et particulièrement avec la princesse Borghèse, qui l’honora de son amitié. Son salon finit par être fréquenté par tous les écrivains, musiciens, acteurs et peintres distingués de son temps, attirés par sa beauté, sa vivacité et ses nombreuses qualités aimables.

PROVENANCE : Marie-Louise, duchesse de Parme, Plaisance et Guastalla, ex-impératrice des français, avec son chiffre sous couronne impériale.

Petits défauts aux mors du tome second, quelques décolorations sur les plats notamment au plat inférieur du tome second, quelques rousseurs.

3000 €
+ livraison gratuite
Satisfait ou Remboursé

Satisfait ou Remboursé

cheque bancairevirement bancairecarte bancairePayPal

Modes de paiement

Membre du Syndicat de la Librairie Ancienne et ModerneMembre de la Ligue Internationale de la Librairie Ancienne
Retour en haut