Ce site utilise des cookies ou autres technologies similaires uniquement à des fins statistiques. En savoir plus

J'ai compris
Panier Vide

ARNULF - 20 estampes précolombiennes. 3, Statuaire de San-Agustín

20 superbes estampes précolombiennes réalisées en sérigraphie

ARNULF (Georges)
20 estampes précolombiennes. 3, Statuaire de San-Agustín
Le Thillay (82, rue de Paris, 95500 Gonesse), Georges Arnulf, 1976.
In-f° (478 x 320 mm) , [4] ff. et 20 ff. de pl., chemise en toile écru, titre en noir et illustration en un ton sur le plat supérieur, titre manuscrit au dos (travail de l’éditeur).

Première édition française peu courante de cette 3e et dernière série des estampes précolombiennes de l’auteur. Attiré par l’immensité et la diversité des paysages colombiens, il visite au milieu des années 60, les Llanos, l’Amazonie et les régions les plus reculées du Magdalena et du Huila : San Agustín et Tierradentro, vastes zones archéologiques, d’où il rapporte de nombreux croquis de sculptures monumentales et de fresques des nécropoles, qui viennent compléter ceux pris au Musée national et au Musée de l’Or de Bogota. Ce long travail est à l’origine de la collection « Estampes précolombiennes » dont les 3 séries comptabilisant 60 estampes seront tirées une première fois à Bogota de 1964 à 1966. Mais à son retour en France cette même année, il décide de se consacrer à une édition française faite sur de nouvelles sérigraphies des mêmes croquis. Le premier volume présenté à la Galerie-Librairie de Gérard Mourgue à Paris parait en avril 1967. Ses 20 estampes sont réalisées d’après des pièces d’orfèvreries de l’art Tourna, Calima et Quimbaya, choisis parmi les 2 800 pièces conservées au Musée de l’Or de Bogota (Colombie). Les 20 suivantes paraissent en 1970 d’après des pièces d’orfèvreries de l’art Muisca-Sinu. Les 20 dernières, les présentes, paraissent six ans plus tard, d’après, et choisies parmi, les quelques 300 sculptures monumentales de San Agustín. La civilisation à l’origine de ces sculptures demeure mystérieuse car la plus grande partie du site n’a toujours pas été fouillée et aucune trace d’écriture n’a été trouvée à ce jour. Plusieurs statues représentent des animaux tels que des gorilles ou des éléphants d’Afrique tandis que d’autres portent des turbans. La hauteur des statues varie, la plus grande fait 23 m de haut.

Georges Gaston Arnulf (1921-1996), peintre et graveur, est reçu en 1946 à l’École nationale supérieure des beaux-arts à Paris. Il obtient en 1950 le premier grand prix de Rome de gravure en taille douce.

Quelques taches claires à la chemise.

Prix de vente : 180 €
Retour en haut