Ce site utilise des cookies ou autres technologies similaires uniquement à des fins statistiques. En savoir plus

J'ai compris
Mon panier
user-icon

COPPÉE - Toute une jeunesse

COPPÉE - Toute une jeunesse
COPPÉE - Toute une jeunesse
COPPÉE - Toute une jeunesse

Du "poète des humbles" à une Duchesse

COPPÉE (François)
Toute une jeunesse
Paris : Alphonse Lemerre, 1890
In-12° (185 x 124 mm), 332 pp. - [1] f., demi-chagrin bleu sombre, dos à cinq faux nerfs orné (reliure de l’époque).

 

Édition originale avec envoi autographe signé à la duchesse de la Roche Guyon :
« A Madame / la Duchesse de la Roche Guyon, / avec les fidèles amitiés de / François Coppée »

Ce texte nostalgique revient sur les émotions fortes de l’enfance.

François Coppée (1842-1908) se fit tout d’abord aimer du public pour ses poèmes de l’école parnassienne, puis pour ses pièces qui attirèrent les foules au théâtre de l’Odéon, et enfin pour ses nouvelles et romans. Connu comme le poètes des plus « humbles », il s’opposa aux zutistes qui raillaient le caractère prosaïque de ses vers. La fin de sa vie fut marquée par sa reconversion au catholicisme et son engagement dans le mouvement nationaliste.

PROVENANCE : Isabelle de la Roche-Guyon (1833-1911), avec son ex-libris gravé à la devise « c’est-mon plaisir » contrecollé au contreplat supérieur. Poétesse prolifique, elle entretint des relations épistolaires avec nombre de ses contemporains.  

Coins et coupes frottés, rares rousseurs, plus importantes aux pp. 306-307.

Vendu
Satisfait ou Remboursé

Satisfait ou Remboursé

cheque bancairevirement bancairecarte bancaire

Modes de paiement

Membre du Syndicat de la Librairie Ancienne et ModerneMembre de la Ligue Internationale de la Librairie Ancienne
Retour en haut