Ce site utilise des cookies ou autres technologies similaires uniquement à des fins statistiques. En savoir plus

J'ai compris
cart icon
user-icon
command-icon

GESSNER - Oeuvres

GESSNER - Oeuvres
GESSNER - Oeuvres
GESSNER - Oeuvres

L'Exemplaire du Général Joba en belle reliure de l'époque

GESSNER (Salomon)
Oeuvres
Paris, Dufart, s. d. (1797)
2 vol. in-8° (210 x 133 mm), [1] f. - 367 pp. - [1] p. bl. + 447 pp. - [1] p. bl., veau raciné, dos lisse orné, encadrement à fond teinté sur les plats, roulette sur les coupes, roulette intérieure, tranches dorées, gardes de papier vergé rose (reliure de l'époque).

Cette belle édition contient en son premier tome, La Mort d'Abel, Le Premier navigateur et Daphnis. Le tome second présente quant à lui diverses pièces isolées complétées par les pièces de théâtre et des lettres. Elle est illustrée de deux titres gravés, d'un portrait et de 24 planches de Marillier, Giraud et Monnet, le tout sous serpentes.

Considéré au XVIIIe siècle comme le nouveau Théocrite, rénovateur d’un genre idyllique usé par les fades galanteries d’un Fontenelle, l’oeuvre du poète suisse Salomon Gessner (1730-1788) paraît à un moment opportun. En effet, la critique commence à se lasser de ces idylles emphatiques et si peu passionnées. Simplicité et passion revendiquées, nombre sont ceux qui demandent une églogue moins classique. Gessner annonce la Suisse idyllique prônée par Jean-Jacques Rousseau et sa Nouvelle Héloïse. Et des œuvres comme Paul et Virginie de Bernardin de Saint-Pierre lui doivent beaucoup.

PROVENANCE : "JOBA, GENERAL REPUBLICain" avec son tampon humide au titre des deux volumes. Dominique Joba (1759-1809), général français de la Révolution et de l’Empire, décédera le 6 septembre 1809 lors du siège de Gérone. Engagé dans les gardes wallonnes au service de l'Autriche, il est promu enseigne en 1777, avant de servir en Silésie. Il participe au siège de Belgrade (1789). Garde national du département de la Moselle, il est promu capitaine dans la Légion du Nord en juillet 1792. Adjudant-général chef de brigade en novembre 1793, il participe activement à la guerre de Vendée. Il est promu général de brigade à l’armée des côtes de Brest le 18 août 1794, il sert dans l’armée de la Moselle, puis dans l’armée de Rhin-et-Moselle en 1795. Il est fait prisonnier en 1796 puis reprend du service en janvier 1798, comme chef d’escadrons de gendarmerie. Affecté à l'armée du Rhin, il retrouve son grade de général de brigade en septembre 1799. Il sert à Engen en mai 1800, puis à Ampfing et à Hohenlinden, en décembre 1800. Promu au grade de commandeur de la Légion d'Honneur le 14 juin 1804, il est affecté à l'armée des Pyrénées-Orientales en juillet 1808. Il sert ensuite dans l’armée d’Espagne durant la guerre de la Péninsule Ibérique, il est tué lors du siège de Gérone le 6 septembre 1809. Il est le grand-oncle du général Joseph Ernest Joba, intendant de Metz. 

Provenance des plus rares.

Pièces de tomaison absentes ainsi que la dernière garde du tome 1, quelques rousseurs et cahiers légèrement brunis.

Vendu
Satisfait ou Remboursé

Satisfait ou Remboursé

cheque bancairevirement bancairecarte bancaire

Modes de paiement

Membre du Syndicat de la Librairie Ancienne et ModerneMembre de la Ligue Internationale de la Librairie Ancienne
Retour en haut