Ce site utilise des cookies ou autres technologies similaires uniquement à des fins statistiques. En savoir plus

J'ai compris
cart icon
user-icon
command-icon

HEMSTERHUIS - Aristée ou de la Divinité.

Un traité sur l’âme du philosophe bibliophile

HEMSTERHUIS (François)
Aristée ou de la Divinité.
Paris (La Haye, Ch. W. F. Dumas), 1779.
In-12° (188 x 120 mm, hauteur : 183 mm), [1] f. bl. - x - 208 pp. (sign *6 A-R6), vélin à recouvrements, dos à 5 nerfs, tête rouge, non rogné en queue, témoins en gouttière (reliure pastiche de la fin du XIXe siècle).

Exemplaire grand de marges de cette édition originale imprimée sur papier fort de Hollande à petit nombre et non mise dans le commerce illustrée de 4 vignettes en taille-douce. Il s’agit ici du plus important des 4 dialogues platoniciens de l’auteur avec Alexis ou de l’âge d’or. « Hemsterhuis, qui croyait à l’origine en un dieu personnel, est converti à un clair panthéisme. L’omniprésence de dieu est à la base de la relation de l’homme avec lui, et c’est principalement grâce à l’« organe moral » comme on l’appelle, que l’homme est capable de s’approcher de dieu. » (Gale, Encycl. of Phil., 2006, III, p. 474).

François Hemsterhuis (1721-1790), né à Franeker en Frise, ne fut pas un philosophe de troisième rang, épigone venu trop tard ou adversaire borné d’une philosophie jugée trop audacieuse à son goût. Il enthousiasma les penseurs et poètes du « Sturm und Drang » avant de captiver les premiers Romantique. Il est considéré comme un précurseur de Novalis, Schiller et Schlege. L’oubli quasi général dans lequel il est tombé de nos jours contraste avec une réelle notoriété d’époque. Bien qu’assez peu connu à Paris, il eut de nombreux lecteurs au large de l’Europe française des Lumières dont il remit en cause le rationalisme. Bibliophile, il fit imprimer les éditions originales de ses œuvres à petit nombre et avec le plus grand soin typographique par l’imprimeur de La Haye, Ch. W. F. Dumas.

PROVENANCE : Eugène Forgues avec son ex-libris gravé contrecollé au premier contreplat, qui commença comme son père - Paul-Émile Daurand-Forgues (également connu sous les pseudonymes d’Old Nick et de Tim), journaliste, critique littéraire et écrivain - par collaborer à diverses revues. En 1884, il publie Mémoires et relations politiques du baron de Vitrolles, puis continue l’œuvre de son père en publiant Lettres inédites de Lamennais à Montalembert en 1898. Il publiera aussi Le dossier secret de Fouché (juillet-septembre 1815) ainsi qu’une Vie de Gavarni. Magistrat colonial, il séjourna à la Martinique, en Guadeloupe, Indochine et à Madagascar. En 1912 à sa retraite, il est premier président de la Cour d’Appel.

Complet du premier feuillet blanc *1 qui manque souvent.

600 €
+ livraison gratuite
Satisfait ou Remboursé

Satisfait ou Remboursé

cheque bancairevirement bancairecarte bancairePayPal

Modes de paiement

Membre du Syndicat de la Librairie Ancienne et ModerneMembre de la Ligue Internationale de la Librairie Ancienne
Retour en haut