Ce site utilise des cookies ou autres technologies similaires uniquement à des fins statistiques. En savoir plus

J'ai compris
Mon panier
user-icon

LA SERRE - Les Pensées de l’éternité

LA SERRE - Les Pensées de l’éternité
LA SERRE - Les Pensées de l’éternité
LA SERRE - Les Pensées de l’éternité
LA SERRE - Les Pensées de l’éternité

Rarissime édition originale illustrée de 6 curieuses planches de Michel Lasne

LA SERRE (Jean Puget de)
Les Pensées de l’éternité.
Paris : Rolin Baragnes, 1626.
In-8° (165 x 107 mm), [1] f. bl. - [7] ff. dont [3] de pl. - 303 pp. dont [3] ff. de pl. - [1] p. bl.  maroquin havane, dos lisse orné muet, encadrement « à la Duseuil » sur les plats, filet pointillé sur les coupes, tranches dorées (reliure de l’époque)

Édition originale illustrée d’un titre gravé et de 5 eaux-fortes de Michel Lasne dont on retiendra plus particulièrement la 3ème, représentant la mort s’enfuyant une hotte au dos chargée de livres précieux, couronnes et sceptres, accompagnée de la citation « Ainsy fuit la gloire du monde » rappelant aux puissants et aux riches qu’ils ne sont qu’hommes, et, de fait, qu’ils devraient se garder de tout orgueil ou vanité. On notera au second plan les deux scènes d'exécution, une éventration et une décapitation. Ainsi que la 5ème illustrant l’enfer et ses flammes peuplées de démons. Les illustrations des Pensées de l’éternité comptent parmi les plus réussies des livres de dévotion de La Serre. Quant au texte, l'auteur se plait à montrer « l’homme victime de ses sens, entraîné par les plaisirs de la vie évoqués par les festins, l’amour des femmes et de soi-même, alors que la vie n’est qu’un long cheminement vers la Mort. Il rappelle aux vivants que la vie éternelle sera dans la joie ou la douleur suivant la voie suivie, et qu’il leur faut se préparer à la Mort ; il leur rappelle l’importance des derniers instants qui attendent chacun, femme ou courtisan. »

Alors que les premiers livres de La Serre datent de 1617-1618, ce n’est qu’à partir de 1626 qu’il investit la littérature dévote avec La Vierge mourante sur le mont de Calvaire, publiée à Paris, chez Courbé et Sommaville, et donc, à Paris également, mais chez Baragnes, avec Les Pensées de l’éternité. Ces dernières seront publiées à nouveau ou remises en vente avec un titre de relais en 1627, année où La Serre suivit Marie de Médicis en exil et s’installa à Bruxelles. 

Jean Puget de la Serre (1594-1665), essayiste et dramaturge écrivit avec une grande facilité plus de cent ouvrages qui lui valurent le titre d’historiographe de France. Il s’installe aux Pays-Bas en 1627 et y devient historiographe de la reine Marie de Médicis, alors en exil. Il est ainsi l’auteur de plusieurs ballets représentés à la cour de Bruxelles entre 1628 et 1635. Il écrivit encore quelques pièces de théâtre imprimées à Paris. Il regagne la France avant 1639 et parvient à rentrer en grâce, notamment auprès du cardinal de Richelieu, qui le pensionne. Il produit alors de très nombreux livres qui chantent souvent les hauts faits du roi, toujours dans le but d'être pensionné. Nommé bibliothécaire de Gaston d’Orléans, il devient, en 1647, aumônier de sa fille, la duchesse d’Orléans.

Michel Lasne (Caen, 1595 - Paris, 1667), dessinateur et graveur français, fut élève de Paul Rubens. Il devient en 1633 graveur ordinaire du roi et bénéficia du privilège d'un brevet lui attribuant un logement sous la galerie du Louvre.

PROVENANCE :

  1. « Ce livre apartien a M.elle Francoisse Maury demeurant chez madame la veuve ferant marchande rue de la grosse orloge a rouen », inscription manuscrite au recto de la 1ère garde blanche (vers 1700)
  2. « a present au Sieur Favet proize des recollé sous bouveil a roüen », inscription manuscrite au recto de la 1ère garde blanche (vers 1700)
  3. BADTS de CUGNAC, ex-libris imprimé à la devise « ingratis servire nefas » (XXe siècle)

Les bibliographes qui recensent cette édition ou les chercheurs comme Véronique Meyer qui l'ont étudiée donne systématiquement 1627 pour date de l'originale. Le seul autre exemplaire que nous ayons pu localiser se trouve à la Bibliothèque nationale centrale de Florence.

Coiffe de tête arasée, manque à deux coins, petite mouillure aux gardes finales.

BIBLIOGRAPHIE :

Vendu
Satisfait ou Remboursé

Satisfait ou Remboursé

cheque bancairevirement bancairecarte bancaire

Modes de paiement

Membre du Syndicat de la Librairie Ancienne et ModerneMembre de la Ligue Internationale de la Librairie Ancienne
Retour en haut