Ce site utilise des cookies ou autres technologies similaires uniquement à des fins statistiques. En savoir plus

J'ai compris
Mon panier
user-icon

Les offices propres de S. Nicolas à l'usage de Messieurs les Marchands de Vins

Les offices propres de S. Nicolas à l'usage de Messieurs les Marchands de Vins

De rares offices pour la confrérie des marchands de vins, luxueusement relié

[ÉGLISE CATHOLIQUE]
Les offices propres de S. Nicolas, évêque de Myre, à l'usage de Messieurs les Marchands de Vins de la Ville & Fauxbourgs de Paris, dont la Confrérie est érigée en l'Eglise de S. Jacques de l'Hopital, rue S. Denis.
Paris : de l'imprimerie de Vincent, 1750
In-12° (172 x 108 mm), [6] ff. - 274 pp. - [3] ff., maroquin rouge, dos à 5 nerfs orné, encadrement d'un triple filet sur les plats avec fleurons en écoinçons, filet sur les coupes, roulette intérieure, tranches dorées.

Édition originale de ces offices de Saint Nicolas, spécialement établies à l'usage de la confrérie des marchands de vin de Paris, dont il était le Saint Patron.
On y trouve l'ordinaire de la messe, l'office pour le 6 décembre (fête de Saint Nicolas) et le 9 mai (fête de la translation de Saint-Nicolas), l'office des morts, la commémoration des morts (2 novembre), le tout sur 2 colonnes, en français et en latin, des prières pour la mort d'un proche et la communion, et des méditations pour la fête et l'octave de Saint Nicolas.

À la fin du XVe siècle, les marchands de vins parisiens se séparent des "jurés vendeurs de vin", avec lesquels ils partageaient une confrérie fondée au XIVe siècle. Ils prennent pour Patron Saint-Nicolas-de-Varengéville et s'établissent à l'église Saint-Jacques-de-l'Hôpital, rue Saint-Denis.

Officiellement, la confrérie joue un rôle collectif religieux. Michel Surun expose cependant une réalité bien différente : les fonds consacrés aux offices religieux sont limités, et la confrérie sert plutôt de « rouage laïque du Corps » (p. 44) : les maîtres de confrérie, élus (désignés en vérité) le jour de la fête patronale de la translation de Saint-Nicolas « forment un vivier dans lequel sont puisés les deux gardes [du Corps] entrants » (p. 48).

3 exemplaires en France : BnF Tolbiac, Institut catholique de Paris, Nantes. Une nouvelle édition sera publiée en 1772 (INHA, BIUS Pharmacie)

Coins légèrement frottés, petit trou au mors supérieur. De très rares rousseurs ; Surun, Michel. Marchands de vin en gros à Paris au XVIIe siècle. Paris : Harmattan, 2007.

Vendu
Satisfait ou Remboursé

Satisfait ou Remboursé

cheque bancairevirement bancairecarte bancaire

Modes de paiement

Membre du Syndicat de la Librairie Ancienne et ModerneMembre de la Ligue Internationale de la Librairie Ancienne
Retour en haut