Ce site utilise des cookies ou autres technologies similaires uniquement à des fins statistiques. En savoir plus

J'ai compris
Mon panier
user-icon

RENOUVIER - Uchronie

RENOUVIER - Uchronie
RENOUVIER - Uchronie
RENOUVIER - Uchronie

Un exemplaire en feuilles, tel que sorti de la presse, de ce premier essai d'histoire contrefactuelle

RENOUVIER (Charles)
Uchronie (Utopie dans l'Histoire). Esquisse historique apocryphe du développement de la civilisation européenne tel qu'il n'a pas été, tel qu'il aurait pu être.
Paris, Bureau de la Critique philosophique, 1876
In-f° (462 x 303 mm) en 2 cahiers de [28] et [26] ff. et [2] ff. (Format final : in-8 de [2] ff., XVI, 412 pp., (1) f. de table)

Édition originale rare de ce texte, se présentant sous la forme de 27 feuilles mesurant environ 600 x 462 mm, chacune représentant un cahier, auxquels sont jointes deux de format moindre, une pour la couverture (371 x 278 mm) et une pour le couple faux-titre/titre (302 x 230 mm). Outre la pliure centrale, effectuée certainement par mesure de commodité, elles n'en présentent absolument aucune autre et ont conservé ainsi toute l'authenticité de leur foulage.

Les ouvrages ayant subsisté sous cette forme primaire son rare, d'autant plus quand il s'agit comme ici d'un ouvrage d'intérêt, icône d'un genre littéraire nouveau.

En 1856-1857, le philosophe Charles Renouvier (1815-1903) fait paraître, dans la Revue philosophique et religieuse, la première ébauche d'un texte dont le mot liminaire du titre est promis à un riche avenir : Uchronie, tableau historique apocryphe des révolutions de l'Empire romain et de la formation d'une fédération européenne. Pendant près de vingt ans, l'auteur continue de travailler l'ouvrage encore inachevé, qu'il publie dans sa version définitive en 1876. Si Renouvier n'est pas l'inventeur d'un genre littéraire - le Napoléon apocryphe de Geoffroy en constitue un célèbre précédent au XIXe siècle -, il est bien celui de ce néologisme, formé sur le modèle d'utopie et désignant un « non-temps ». L'uchronie, « utopie des temps passés », se développe à partir d'un point de divergence, au-delà duquel l'histoire fictive suit un autre itinéraire que la nôtre. Dans son Uchronie, Renouvier place cet embranchement temporel au IIe siècle de notre ère, lorsque l'empereur Marc-Aurèle désigne un autre successeur que son fils Commode. Selon un manuscrit censément rédigé avant 1600 par un moine hérétique condamné par l'Inquisition, la politique impériale a dès lors exclu de la citoyenneté les chrétiens qui déclaraient formellement « ne point aimer le monde et en attendre la fin ». Le christianisme ne deviendra donc pas religion d'État et se développera sous une forme plus douce. L'Europe uchronique fera ainsi l'économie des guerres de religion et connaîtra une évolution pacifiée. À travers cette peinture de l'histoire « d'un certain moyen âge occidental […], puis d'une certaine histoire moderne occidentale » couvrant du première siècle de notre ère jusqu'au IX, l'auteur prône une philosophie de la tolérance et développe ses convictions en faveur d'une société laïque dans laquelle aucune religion ne devrait prédominer.

Quelques rousseurs plus ou moins présentes, dos des 2 cahiers brunis avec petits manques pour l'un d'entre eux, une très légère ombre sur la couverture ; Pierre Versins, Encyclopédie de l'utopie, des voyages extraordinaires et de la science fiction, Lausanne, 1972, pp. 736-737.

Vendu
Satisfait ou Remboursé

Satisfait ou Remboursé

cheque bancairevirement bancairecarte bancaire

Modes de paiement

Membre du Syndicat de la Librairie Ancienne et ModerneMembre de la Ligue Internationale de la Librairie Ancienne
Retour en haut