Ce site utilise des cookies ou autres technologies similaires uniquement à des fins statistiques. En savoir plus

J'ai compris
cart icon
user-icon
command-icon

JOUVENT / ESQUIROL - Cours de procédure civile, de législation et de procédure criminelle

JOUVENT / ESQUIROL - Cours de procédure civile, de législation et de procédure criminelle
JOUVENT / ESQUIROL - Cours de procédure civile, de législation et de procédure criminelle

Intéressant cours de droit inédit mettant en relation deux personnages importants pour l’histoire de la ville de Toulouse

JOUVENT (Barthélémy) / ESQUIROL (Flavien)
Cours de procédure civile, de législation et de procédure criminelle par M. Jouvent, Doyen de la faculté de droit de Toulouse. Années 1819 & 1820. Capacité.
In-8° (237 x 177 mm), [178] ff. - [10] ff. bl. et [1] f., manuscrit sur papier à l’encre brune d’une seule main, demi-vélin blanc, titre manuscrit au dos (reliure de l’époque).

Barthélémy Jouvent, juriste distingué, est devenu l’un des plus éminents professeurs qu’ait connu l’université de droit de Toulouse. Jouissant d’une pratique poussée du droit, il vécut en effet à une époque où le droit civil fut en mutation constante, bouleversé par la Révolution puis par les apports insufflés par le Premier Empire. Le scripteur quant à lui, se distingua dans un tout autre domaine qu’est celui de l’agriculture.

Barthélémy Jouvent (Montpellier 1763 - Toulouse 1831) né dans une famille très modeste, d’un père musicien. Reçu docteur en droit, il suit le barreau de sa ville natale. A la Révolution il vint à Paris et le tribunal révolutionnaire qui ne tarda pas à s’établir lui fournit le moyen de se faire connaître avantageusement. Il obtint la place d’accusateur public près le tribunal correctionnel de Montpellier, puis celle de substitut du procureur de la commune. Il s’y fit remarquer par sa modération et son entier dévouement, en arrachant à la mort plusieurs individus, et quelques-uns de ses compatriotes. Il fut élu, le 24 germinal an VII, député de l’Hérault au Conseil des Cinq-cents, adhéra au coup d’État du 18 brumaire, et fut désigné par le Sénat conservateur pour représenter ce même département au nouveau Corps législatif : il y siégea jusqu’en l’an XIII. En 1800, lors du rétablissement des écoles de droit, Jouvent fut nommé professeur de législation criminelle dans celle de Toulouse et en devint le doyen en 1819. Chevalier de la Légion d’honneur, membre de l’Académie des sciences et de celle des Jeux Floraux de Toulouse, il fut nommé mainteneur en 1809.

Flavien Esquirol (Toulouse 1798 – 1876) fit des études de droit en vue du notariat, mais ayant hérité d’une terre il la fit valoir et s’intéressa aux questions agricoles. Il publia deux ouvrages, Observations pratiques et économiques en agriculture et Les pratiques agricoles, écrit important en regard de son apport quant à la taille de la vigne. En 1853, il fit adopter le remplacement du mesurage par le pesage des grains. Membre des jurys des concours agricoles régionaux, il y joua un rôle important.

Il existe un autre manuscrit de ce cours intitulé « Leçons écrites de M. Jouvent, professeur pour le cours de procédure civile et l’instruction criminelle à la Faculté de Toulouse », 1814, Montauban, BM Perbosc, ms 40.

Extrémités des mors fendus, manque superficiel de papier au plat inférieur.

Vendu
Satisfait ou Remboursé

Satisfait ou Remboursé

cheque bancairevirement bancairecarte bancairePayPal

Modes de paiement

Membre du Syndicat de la Librairie Ancienne et ModerneMembre de la Ligue Internationale de la Librairie Ancienne
Retour en haut