Ce site utilise des cookies ou autres technologies similaires uniquement à des fins statistiques. En savoir plus

J'ai compris
cart icon
user-icon
command-icon

AUGIER - Gabrielle. Comédie

Exemplaire de présent agrémenté d’une lettre riche d’informations sur l’acteur principal de la pièce

AUGIER (Emile)
Gabrielle. Comédie en cinq actes et en vers. Sixième édition.
Paris : Michel Lévy, 1854.
In-12° (178 x 125 mm) de [1] f. - 111 pp. - [1] p. bl. et [2] ff. manuscrits à l’encre brune sur papier à lettre ajoutés après le titre, chagrin rouge, dos à 4 faux-nerfs orné, riche encadrement sur les plats avec titre et auteur au centre du plat supérieur, roulette sur les coupes, roulette intérieure, tranches dorées (reliure de l’époque).

On trouve après le titre la copie d’une main anonyme d’une lettre apparemment en partie inédite du comédien Regnier, acteur principal de la pièce dans le rôle de Julien Chabrière, datée du 14 février 1855. Elle relate notamment dans quel contexte terrible, la mort de sa fille unique quelques mois auparavant, il dut étudier et jouer la pièce de « Gabrielle » et présente une pièce de vers de trois strophes écrite par son ami Augier qu’il lui donna à Londres, où la pièce se jouait alors, le 10 juin 1850 sur l’amour et la complicité du père et de la fille, dont voici la dernière :

Le reflet d’un bonheur hélas ! sitôt perdu !
Comme un tiède rayon, dans mes vers répandu
Pour vous y brille encore  

Et met notre amitié, pauvre cœur désolé !
Sous l’invocation de votre ange envolé
Qui les a fait éclore.

Une lettre du même type envoyée par l’acteur à Charles de la Rounat, directeur du théâtre de l’Odéon, datée du 9 janvier 1876 faisait partie de la collection de M. Alfred Bovet 1. Preuve que l’auteur plus de 15 ans après, appréciait toujours l’attention que lui porta son ami.

Les journaux anglais traitèrent Gabrielle de pièce immorale tandis que l’Académie française donna un prix de 7000 francs à Augier pour cette comédie, ouvrage de style et utile aux moeurs.

François-Joseph-Philoclès Regnier de la Brière dit Regnier (1807-1885), un des plus célèbres artistes du théâtre français, fut l’émule de Monrose et de Samson, puis professeur au conservatoire.

1

Quelques frottements, une tache sur le plat inférieur, quelques rousseurs notamment au titre.

130 €
+ livraison gratuite
Satisfait ou Remboursé

Satisfait ou Remboursé

cheque bancairevirement bancairecarte bancaire

Modes de paiement

Membre du Syndicat de la Librairie Ancienne et ModerneMembre de la Ligue Internationale de la Librairie Ancienne
Retour en haut