Ce site utilise des cookies ou autres technologies similaires uniquement à des fins statistiques. En savoir plus

J'ai compris
Mon panier
user-icon

MAZANCOURT - Livre de piété

MAZANCOURT - Livre de piété
MAZANCOURT - Livre de piété

Livre de piété post-révolutionnaire

MAZANCOURT (Jeanne-Anne de Jouenne d’Esgrigny ? Marquise de)
Livre de piété
s. l. n. l. n. d. (fin du XVIIIè siècle)
In-12° (136 x 100 mm), 302 pp. dont 28 pp. bl. – 1 f.volant, maroquin rouge, dos lisse orné, motif de « pierre taillée » sur le plats avec roulette en créneaux et roulette en vaguelettes, roulette à froid sur les coupes, roulette intérieure à froid, tranches dorées (reliure de l’époque)

Recueil manuscrit de réflexions dévotes, de méditations et de prières ; on reconnaît des textes de Joseph de Galliffet et de Martin Pallu, ou encore la « Prière pour apprendre à prier » de François de Salignac de la Mothe-Fénelon. 

Fascinant témoignage de son époque, ce manuscrit comporte une prière inédite, la « prière relative à la révolution de la France » :

Regardez en pitié, je vous en conjure, cette France qui se distinguait autrefois des autres nations par sa ferveur, et son zèle à maintenir votre loi, votre dogme. Ne l’abandonnez pas à ses égarements ; tirez-la des ténèbres dont elle s’est enveloppée et ne permettez pas qu’elle y reste ensevelie. (pp. 53-54)

La marquise de Mazancourt pourrait être Jeanne-Anne de Jouenne d’Esgrigny. Fille de Jean-René, comte d’Esgrigny, chevalier, seigneur des Fossez, Haramont et des Marets, chevalier de Saint-Louis, elle épousa François-Joachim
de Mazancourt, marquis de Mazancourt, seigneur de Frenoy et Boissy, lieutenant au régiment des Gardes-Françaises, chevalier de Saint-Louis, en juin 1769.

Frottements, rares rousseurs éparses

600 €
+ livraison offerte
Satisfait ou Remboursé

Satisfait ou Remboursé

cheque bancairevirement bancairecarte bancaire

Modes de paiement

Membre du Syndicat de la Librairie Ancienne et ModerneMembre de la Ligue Internationale de la Librairie Ancienne
Retour en haut