Ce site utilise des cookies ou autres technologies similaires uniquement à des fins statistiques. En savoir plus

J'ai compris
Panier Vide

PARAIRE / Stella - Herbier ou souvenir de Bretagne. Fait à Port-Louis et Belle-Ile. de 1866 à 1869.

Un superbe alguier présentant 180 spécimens des côtes bretonnes

PARAIRE (A., non identifié) / Stella (Ill., non identifié)
Herbier ou souvenir de Bretagne. Fait à Port-Louis et Belle-Ile. de 1866 à 1869
Port-Louis et Belle-Ile, 1866-1869.
In-f° (328 x 272 mm), [2] f. - 180 ff. - III ff., demi-chagrin noir à coins, dos à 4 faux-nerfs orné (reliure de l’époque).

Après une page de titre superbement illustrée par « Stella » d’un large encadrement animé dessiné à l’encre et mis en couleurs à l’aquarelle et au pastel, cet alguier présente 180 espèces, parfaitement conservées, florissant sur les fonds marins des côtes bretonnes. Une table finale indique pour chaque espèce, famille et genre, nom scientifique en latin, nom vernaculaire, lieu et date du prélèvement. La très grande majorité des spécimens ont été recueillis à Port Louis (Port-Louis) et Belle Ile (Belle-Île-en-mer) et quelques uns dans les alentours, Gâvre (Gâvres) et sa Pointe, la rivière de Vannes (la Marle), L’Armor (Larmor-Plage).

Les herbiers marins sont rares, les herbiers terrestres sont plus courants, mais tous les herbiers anciens sont précieux car ils témoignent de concepts de classifications particulières et contiennent de nombreux types (spécimen de référence présentant l’ensemble des caractéristiques du sujet) qui constituent un point de départ pour retracer les évolutions génétiques récentes des espèces en les comparant avec les plantes actuelles. On peut ainsi effectuer divers examens, génétiques, isotopiques ou autres afin de déterminer des changements de morphologie vis-à-vis du spécimen type présent dans l’herbier. La botanique est principalement « une science de comparaison » 1.

Frottements, coupes et coins frottés, 2 accrocs à la coiffe supérieure.

1

Vendu
Retour en haut