Ce site utilise des cookies ou autres technologies similaires uniquement à des fins statistiques. En savoir plus

J'ai compris

[MOREAU] - Eaux-Bonnes et Eaux-Chaudes. Bains et courses.

Excellent guide, l’un des vingt livres pyrénéistes les plus rares


[MOREAU (Adolphe)]
Eaux-Bonnes et Eaux-Chaudes. Bains et courses. Itinéraire de Pau à ces établissements. Par un touriste.
Pau, Imprimerie de E. Vignancour, juin 1841.
In-16° (157 x 102 mm), 304 pp. - [1] f. bl. et [8] ff. de pl., demi-basane bleue, dos lisse orné, tranches jaunes mouchetées de bleu (reliure de l’époque)

Édition originale très rare publiée anonymement. L’illustration se compose d’une carte dépliante en frontispice et de 5 lithographies h.-t. signées Carpenter et lithographiées chez E. Vignancour.
On notera aussi la présence d’une « Romance béarnaise de Despourrins » sous la forme de 2 feuillets de musique notée, insérés entre les pp. 300-301. On n’en connaît qu’une quinzaine d’exemplaires dont 2 (peut-être 3) avec les lithographies en double épreuve en noir et en couleurs.

Adolphe Moreau (1800-1859), agent de change richissime et fantasque, grand collectionneur de tableaux contemporains, se rendit pour la première fois aux Eaux-Bonnes en 1839 suite à des ennuis de santé de sa femme. Leur fils Adolphe, âgé de douze ans, les accompagne. Leur médecin, Darralde, avait prescrit à Madame une cure et déconseilla le retour sur Paris avant un an. La cure plusieurs fois renouvelée, la famille se fixa par intermittence à Pau jusqu’en 1842 puis sera ramenée aux Eaux-Bonnes chaque été pendant une quinzaine d’années. Moreau fut toute de suite conquis par les lieux et s’attacha donc au développement du site, telle est la raison de ce guide.

Frottements, petite fissure en tête du mors supérieur, très rares rousseurs ; Cent Ans - II, 112-114 ; Dendaletche - 1308 : « rarissime » ; Fourcassié - 415 ; Labarère, Les Vingt livres pyrénéistes les plus rares - XI ; Labarère - 1074 : « très rare et très recherché »

Vendu
Retour en haut