Ce site utilise des cookies ou autres technologies similaires uniquement à des fins statistiques. En savoir plus

J'ai compris
Mon panier
user-icon

CHARPENTIER DE COSSIGNY - Voyage au Bengale

CHARPENTIER DE COSSIGNY -  Voyage au Bengale
CHARPENTIER DE COSSIGNY -  Voyage au Bengale
CHARPENTIER DE COSSIGNY -  Voyage au Bengale
CHARPENTIER DE COSSIGNY -  Voyage au Bengale

Ensemble de récits de voyages en Asie, avec des considérations sur la botanique et l’agriculture

CHARPENTIER DE COSSIGNY (Joseph-François)
Voyage au Bengale
Paris : Émery, Lefort, an VIII (1799)
2 vol. in-8° (204 x 130 mm), [1] ff. - viii pp. - [1] f. de pl. - 311 pp. + [1] ff. - viii pp. - 311 pp., basane brune mouchetée, dos lisse, encadrement d’une roulette sur les plats, roulette sur les coupes, tranches mouchetées (reliure de l’époque).


Édition originale de cet ensemble de récits de voyage et notes sur l’Asie rassemblés par Joseph-François Charpentier de Cossigny (1736-1809), explorateur-botaniste. Correspondant de l’Académie des Sciences de l’Île Maurice, il prit en charge la création de plusieurs jardins d’acclimatation et introduisit le litchi dans les Îles de France (Maurice) et Bourbon (La Réunion).


L’ouvrage est riche de réflexions sur l’agriculture ; il comprend ainsi un essai sur la culture du riz en Asie, dont l’auteur avance qu’elle pourrait inspirer de nouveaux procédés applicables à la culture du blé. On découvre également d’intéressantes lettres concernant la possibilité d’introduire en Europe différentes espèces d’arbres et de fruits ainsi que des instructions sur la préparation de la cannelle.


Si les considérations sur la culture et le « caractère national » du Japon ou de l’Inde n’en sont pas moins intrigantes, elles sont imprégnées d’impérialisme et révèlent un mépris profond de la part des auteurs pour l’autre « primitif ». Les autres nations européennes, cependant, ne sont pas en reste : dans la première partie de l’ouvrage, le récit annoté d’un voyage au Bengale de trois mois réalisé en 1789 par un ami de Charpentier de Cossigny, l’auteur s’indigne de la domination de la Compagnie des Indes orientales sur la région ; il met en exergue les faiblesse de son gouvernement et suggère à la France des moyens de la renverser.


L’ouvrage comprend également des notes (corrections et ajouts) sur le récit de voyage de John Splinter Stavorinus Voyages to the East Indies et est illustré d’une carte dépliante du bras occidental du Gange.


Provenance :

  1. Jules Joyet, mention manuscrite sur la première garde, non-identifié.
  2. "BIBLIOTHEQUE DE V PERDONNET", supra-libris et étiquette sur le contreplat supérieur. Alexandre François Vincent Perdonnet (Vevey, 1768 – Lausanne, 1850), riche agent de change suisse  qui compta dans la vie politique de son pays tout en déployant une activité économique intense en France (il possède par exemple les forges de la Loue et le haut fourneau de Pontarlier) et en Europe. Il est naturalisé français en 1818. De religion protestante, Vincent Perdonnet s’intéresse vivement aux sciences et aux arts, aux progrès industriels de son temps, et à toutes les nouveautés.

Faux-titres absents non reliés dans l'exemplaire, manque de cuir à la pièce de tomaison du tome 1, ors assombris au dos, coiffes inférieures absentes, coins frottés, quelques rousseurs en tête de volumes, feuillets brunis en fin de tome 1.

280 €
+ livraison offerte
Satisfait ou Remboursé

Satisfait ou Remboursé

cheque bancairevirement bancairecarte bancaire

Modes de paiement

Membre du Syndicat de la Librairie Ancienne et ModerneMembre de la Ligue Internationale de la Librairie Ancienne
Retour en haut