Ce site utilise des cookies ou autres technologies similaires uniquement à des fins statistiques. En savoir plus

J'ai compris
cart icon
user-icon
command-icon

BONNAIN - De la société et de ses vices principaux

La pensée d’un libéral dont le propos ne s'avère toujours que trop actuel

BONNAIN (Pierre-Gustave)
De la société et de ses vices principaux.
Paris, Ponthieu, 1823.
In-8° (205 x 123 mm), XXIII pp. - [1] p. bl. - 174 pp. - [1] f. verso bl., demi-basane brune  à coins, dos lisse orné, tranches marbrées multicolores (reliure de l’époque).

Édition originale rare, l'auteur dédit cet « ouvrage consacré à vaincre les obstacles qui se sont de tout temps opposés au bonheur de la société » à Benjamin Constant « défenseur des libertés publiques ».

Il se compose ainsi : Principes d’un bon gouvernement ; Des passions de l’homme ; De l’orgueil individuel ; De l’intérêt individuel ; De l’attachement aux préjugés ; Du fanatisme religieux ; Du fanatisme politique ; De la délation ; De la compression de l’opinion publique ou de la pensée ; De l’industrie.

Pierre-Gustave Bonnain (1800 - 1842), né à Saintes, de Pierre Bonnain et de Marguerite, alias Marie-Thérèse Luraxe, fut l’époux de Jeanne-Félicité Cadiot et le frère de M. Armand Bonnain, ancien directeur des messageries. Son acte de naissance l’appelle Paul-Auguste ; son acte de décès, Paul-Gustave. Il a fait plusieurs ouvrages dont De l’esprit de la jeunesse (1821), Mes regrets ou le Panthéon et Mémoire contre le prince de Lorraine (1822). Avocat de profession, il fut sous-préfet après 1830.

Quelques épidermures, quelques rousseurs plus notables sur quelques pages, notamment le titre, déchirure sans perte restaurée p. 172

280 €
+ livraison gratuite
Satisfait ou Remboursé

Satisfait ou Remboursé

cheque bancairevirement bancairecarte bancaire

Modes de paiement

Membre du Syndicat de la Librairie Ancienne et ModerneMembre de la Ligue Internationale de la Librairie Ancienne
Retour en haut