Ce site utilise des cookies ou autres technologies similaires uniquement à des fins statistiques. En savoir plus

J'ai compris
Panier Vide

CERVANTES / MARTIN DE CHASSONVILLE - Nouvelles exemplaires

RARE EXEMPLAIRE EN MAROQUIN CITRON

CERVANTES (Miguel de Cervantes Saavedra) / MARTIN DE CHASSONVILLE (Abbé, trad.)
Nouvelles exemplaires. Traduction et édition nouvelle ; augmentée de trois Nouvelles qui n’avoient point été traduites en françois, & de la vie de l’auteur.  
Lausanne : Marc-Michel Bousquet & Comp., 1759.
2 volumes in-12° (166 x 100 mm), LIV - 466 pp. et [7] ff. de pl. + [1] f. - 524 pp. et [8] ff. de pl. dont une ajoutée, maroquin citron, dos à 5 nerfs orné, double filet sur les coupes, roulette intérieure, tranches dorées sur marbrure (pastiche d’une reliure de l’époque exécutée dans la seconde moitié du XIXe siècle).

Réimpression de l’édition de 1744 chez le même qui avait été augmentée de trois nouvelles, les précédentes n’en présentant que dix. A l’instar de celle-ci, elle est illustré d’un portrait de l’auteur gravé par Gentot d’après Kent et de 13 hors-textes gravées en taille-douce par Aveline d’après Folkema. On a ajouté à la reliure en frontispice au tome II, un portrait de l’auteur gravé par J. P. Simon d’après Charles Dusaulchoy (Oeuvres choisies de Cervantès, Paris, Imprimerie des Sciences et des Arts, 1807).

Les Novelas ejemplares sont une série de 12 nouvelles que Cervantes écrivit entre 1590 et 1612 et qui furent publiées à Madrid en 1613. L’adjectif « exemplaires » vient du fait que c’est le premier exemple en castillan de nouvelles de ce type au caractère didactique et moral inscrit dans la narration. Cervantès était fier d’être le premier auteur à écrire des nouvelles originales dans le style italien. L’auteur du Don Quixote y est parfois digne de lui. Rinconet et Cortadille (Rinconet y Cortadillo) est une satire contre les habitants de Séville ou Cervantes demeura longtemps. On distingue encore La Force du sang (La Fuerza de la sangre), la plus intéressante des douze nouvelles. Le curieux impertinent (El curioso impertinente) bien que dans le même style n’est pas issue du recueil originel mais du Don Quixote où elle s’intercale dans la première partie du roman, lu par le prêtre Pero Pérez dans le magasin de Palomèque.

PROVENANCE : « achété 155 f. à la Vente Polliot, 11 oct. 1917 », avec fiche issue du catalogue découpée et collée en garde.

Dos très légèrement assombris, feuillet L (pp. 237-238) placé entre L11 (p. 258) et L12 (p. 259).

Prix de vente : 800 €
Retour en haut