Ce site utilise des cookies ou autres technologies similaires uniquement à des fins statistiques. En savoir plus

J'ai compris
Panier Vide

Orden Tercera de penitencia de N. P. S. Francisco - AB[E]C[E]DA[RIO] DE LIBRO DE ENTR[A]

Un puissant outil généalogique concernant la Séville du XVII-XVIIIe siècle

Orden Tercera de penitencia de N. P. S. Francisco (Tiers-ordre des Pénitents de St François)
AB[E]C[E]DA[RIO] DE LIBRO DE ENTR[A] QUE TUBO PRINCIPYO EN EL 1° DE OCTUBRE DE 1694 años
Espagne, Andalousie, Séville, 1694 - 1732.
In-f° (304 x 220 mm), [1] f. - [36] ff. - 223 ff. - [1] f., parchemin souple à couture apparente, titré au dos : «Tomas de abito. 3°.» et sur le plat supérieur : « [croix pattée] / LIBRO DE EL[...] / Y RECEPCION [EN] /  ESTE VE[...]  / [...] / [...] / [...] / INCORPORACION[ES] », écriture cursive à l’encre brune, en espagnol, plusieurs mains.

Registre de « prise d’habit » au sein du Tiers-ordre des Pénitents de Séville pour les années 1694 à 1732, comportant plus de 2000 noms (≈ 2070). Pour chaque entrant figure le plus souvent, date d’entrée, nom du maître de cérémonie, lieu de naissance, filiation (nom du père et de la mère), adresse de résidence (paroisse ou quartier et rue).  

Ce manuscrit est intéressant à plus d’un titre, il permet de connaître durant cette période l’évolution de l’ordre, ses différents membres, dignitaires et prédicateurs mais il s’avère aussi être un puissant outil généalogique quant à la société sévillaise de cette fin du XVIIe - premier tiers du XVIIIe siècle.

Une confrérie de pénitents est une société de fidèles catholiques qui demeurent à l’état laïc (ils ne prononcent pas de vœux religieux, vivent dans le siècle, ont un travail, une famille, etc.).

Bien que le corps de l’ouvrage semble complet, l’abécédaire présente des renvois jusqu’au f. 240, on peut supposer que des feuillets volants furent insérés à la fin du volume et qu’ils soient aujourd’hui perdus.

A titre d’exemple, on trouve le nom de Cristobal Guerrero de Leon, s’agirait-il du « peintre mort à Séville en 1729 qui peignit dans l’église de San Felipe Neri, 18 portraits d’ecclésiastiques et des fresques importantes 1» ?

Manques à la reliure, mouillure dans la marge extérieure notamment en fin de volume.

1

Prix de vente : 2000 €
Retour en haut