Ce site utilise des cookies ou autres technologies similaires uniquement à des fins statistiques. En savoir plus

J'ai compris
Votre Panier
Panier Vide

MARAGE - Œuvres du roi Stanislas : Dessins originaux et eaux-fortes - [Varias]

Un exceptionnel ensemble qui permet d’appréhender la globalité du travail de l’artiste du dessin préparatoire à l’état définitif

MARAGE - Œuvres du roi Stanislas : Dessins originaux et eaux-fortes - [Varias]
MARAGE - Œuvres du roi Stanislas : Dessins originaux et eaux-fortes - [Varias]
MARAGE - Œuvres du roi Stanislas : Dessins originaux et eaux-fortes - [Varias]

MARAGE, Roger
Œuvres du roi Stanislas : Dessins originaux et eaux-fortes - [Varias]
c. 1965

Il se compose, réuni en deux cartons à dessin, de :

  • 13 dessins originaux préparatoires sur calques (dont celui de l’invitation), encre et crayon,
  • la totalité des différents états (jusqu’à 5 ou même plus) des 21 eaux-fortes de l’ouvrage soit 195 tirages. De 8 à 14 tirages par eaux-fortes, certains retouchés à l’encre, d’autres avec remarques, etc...,
  • une estampe originale représentant une poule,
  • une affiche à la gouache signée et datée de 1960, pour le palmarès 1959 - 1960 des cours complémentaire commercial à l’école primaire de garçons de la rue de Sèvres à Boulogne,
  • un manuscrit de la main de Marage du cours de Technique de la peinture professé par M. Dupré aux Beaux-Arts de Paris (in-folio, 47 ff., manque le f. 39).

Les Œuvres du Roi Stanislas furent publiées en 1966 aux éditions Beaux livres grands amis, pour commémorer le bicentenaire du rattachement de la Lorraine à la France. Le choix des textes revient à René Taveneaux qui en signa aussi la préface, les eaux-fortes furent tirées par le pressier Serge Moreau et l’«Éloge de Roger Marage», est d’André Jacquemin. Cette édition d’art fut publiée à 300 exemplaires (150 pour les sociétaires des Beaux livres grands amis et 150 pour les collaborateurs de L’édition) dans un format grand in-4° (32 cm) de 165 pp.

Roger Marage (1922 - 2012) est reconnu comme l’un des plus grands graveurs lorrains du XXe siècle et s’impose en outre comme l’un des graveurs sur cuivre les plus représentatifs de la gravure figurative de son époque.

«Après des études à l’école des Beaux-Arts de Rennes, sous la houlette de Mathurin Méheut, il entre à l’École nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris en 1946 où il y enseignera par la suite jusqu’en 1982.
Il s’adonne avec une grande virtuosité à l’eau-forte et au burin sur cuivre, rehaussant ses œuvres de traits d’encre de Chine. Son travail est rapidement salué par ses pairs, et de nombreuses fois récompensé notamment par le Grand Prix des Beaux-Arts de la ville de Paris en 1954 et le Grand Prix Baudry de la gravure, décerné par la Fondation Taylor en 1990. Son style, si spécifique, vif et énergique, s’adapte magnifiquement à ses sujets où prédominent les paysages, notamment la campagne lorraine et l’architecture. Plus rarement, il croque des scènes de genre : dîner mondain, soirée « aristocratique »… où le dandysme de rigueur transparaît non sans ironie. Très attaché à sa ville d’origine, il réalise de nombreuses gravures mettant en scène les principaux édifices mussipontains, mais aussi, dans les années 60, des cartes de vœux pour les fonderies de Pont-à-Mousson. Il met également son art au service de la bibliophilie en illustrant des ouvrages ancrés dans la culture lorraine : La Colline inspirée de Barrès, et Les Œuvres du Roi Stanislas présentées ici. En 1973, la Société Godefroy Engelmann et la Bibliothèque municipale de Mulhouse présentent une rétrospective de « l’œuvre gravée de Roger Marage ». Plus récemment, en 2009, le Musée au Fil du Papier, à Pont-à-Mousson, lui consacre une grande exposition suite à une généreuse donation de l’artiste : 70 pièces sont alors présentées au grand public. Aujourd’hui, près de 20 musées français et étrangers conservent ses gravures.» (Anne D. - Bibliothécaire - Bibliothèques-Médiathèques de Metz)

Quelques calques présentent des déchirures dont deux avec un petit manque.

Prix de vente : 11000 €
Retour en haut