Ce site utilise des cookies ou autres technologies similaires uniquement à des fins statistiques. En savoir plus

J'ai compris
Votre Panier
Panier Vide

CRAVEN - Voyage de Milady Craven a Constantinople, par la Crimée, en 1786

L’inauguration d’un nouveau genre littéraire : le voyage au féminin


CRAVEN (Elisabeth Berkeley, Lady).
Voyage de Milady Craven a Constantinople, par la Crimée, en 1786. Traduit de l’anglois, par M. Guédon de Berchère, Notaire à Londres.
Londres et se trouve à Paris, Maradan, 1789.
In-8° (210 x 130 mm), [3] ff. - 443 - [5] pp. de cataloque et [7] ff. de pl., demi-maroquin bleu nuit, dos lisse richement orné à la grotesque, tranches jaspées bleues (reliure moderne)

Il y eu en 1789 au moins 3 éditions de cet ouvrage, oeuvres de deux traducteurs différents. La présente, non officiellement autorisée, parut quelques temps avant celle de Durand (traduite par Durand Fils, Pierre-Noel) et serait en cela la première édition française. Quérard et Lanson cite un troisième traducteur, Demeunier, nous n’avons pu retrouver cette édition. La troisième édition est semble-t-il une contrefaçon en 281 pp. de l’Édition Durand (British Library 1609/4720). Il nous semble par ailleurs que l’édition Durand fut publiée sans planches et que les exemplaires que l’on en trouve illustrés, le soient avec les planches de la présente édition, soit une carte dépliante des « Routes de la Crimée anciennement Chersonèse Taurique » gravée par Tardieu et de six belles planches dépliantes gravées ici sur vergé fort. Elles représentent la « Grotte d’Antiparos », une « Vue de la source de la rivière Karason dans la Crimée », un « Bateau turc », un « Cimetière turc », une « Vue du Nord Ouest de Siphanto » et une « Vue du Couvent de Panacrado prise de la Baye de Gabrio ».

De juin 1785 à août 1786, Elizabeth Craven (1750 - 1828) fit le tour de l’Europe de Paris à Vienne, en passant par Varsovie, Saint-Pétersbourg, la Crimée, Constantinople, les îles grecques, la Transylvanie... Elle parcourut donc plus de 8 000 km en quatorze mois et inaugure ainsi un genre littéraire, le voyage au féminin relaté ici sous la forme de 48 lettres au margrave d’Anspach, son amant.

Chadena - 3180 : « Relation très recherchée, ornée d’une carte et de 6 belles planches repliées » ; Hage-Chahine - 1133 ; Quérard - II, 332 - Lanson - III, 595

Prix de vente : 840 €
Retour en haut