Ce site utilise des cookies ou autres technologies similaires uniquement à des fins statistiques. En savoir plus

J'ai compris
Votre Panier
Panier Vide

DANEY DE MARCILLAC - Histoire de la Martinique

La meilleure histoire de la Martinique, l’exemplaire broché complet du baron de l’Horme


DANEY DE MARCILLAC (Sidney)
Histoire de la Martinique, depuis la colonisation jusqu’en 1815
Fort-Royal (Fort-de-France), E. Ruelle ; Paris, Arthus Bertrand, 1846 (1847 sur les couvertures des tomes 4 à 6)
6 vol in-8° (225 x 143 mm), [1] f. - XXI - 325 pp. et [1] f. de portrait + 430 pp. +  [2] ff. - 402 pp. + [2] - 326 et [2] ff. de portraits + [2] ff. - 448 - [1] f. de portrait + [2] ff. - 434 - [2] ff. de portraits - [1] f. dépliant de carte (315 x 221 mm), br., couvertures imprimées

Édition originale très rare, exemplaire tel que paru de toute rareté, complet de la carte aquarellée de l’île et des 6 portraits (Christophe Colomb ; marquis de Bouillé ; Aimée Dubuc de Rivery ; de Percin ; Villaret de Joyeuse, capitaine général de la Martinique ; Joséphine [de Beauharnais])

Sidney Daney, à l’instar d’Auguste Lacour en Guadeloupe, fut le premier écrivain martiniquais à faire exclusivement œuvre d’historien et son histoire de la Martinique est le premier ouvrage d’histoire consacré uniquement à l’île. Son récit est toujours considéré comme le meilleur en ce qui concerne la période décrite. Il fait voeu dans son introduction que quelque jeune entreprit après lui une étude plus approfondie que la sienne et qui embrasserait en même temps les années plus récentes, mais ceci restera lettre morte.

Sans cet important travail basé sur des documents d’archives, nous n’aurions qu’une idée imprécise de la chronologie et de l’importance des événements qui se sont déroulés dans l’île de 1667 à 1815, autrement dit de la paix de Bréda à la Restauration. Cette période constitue la plus étoffée de l’oeuvre, 4 tomes y sont consacrés. Le dernier volume concerne la période du retour à la France de la colonie en 1802 jusqu’à la chute de l’Empire avec les réformes de Villaret-Joyeuse et les conséquences de celles-ci.

PROVENANCE : Baron Edouard Etienne Arthur de l’Horme (1871-1945), ex-libris manuscrit daté de 1905. Capitaine au corps puis détaché à l’État-major de la 77ème division de l’Infanterie, petit-fils de Barthélemy Nicolas Max de L’Horme, président du Conseil Colonial de la Martinique, lui-même neveu du célèbre Jean François Marie de l’Horme de l’Île, capitaine de l’État-major général, ambassadeur pour la Martinique en 1817, aide de camp du gouverneur de la Martinique le Comte Vaugirand, fils de Jean-Baptiste de l’Horme, un des plus puissants commerçants de la colonie.

Habiles restaurations au dos du T1, dos frottés, rares rousseurs et pages brunies, quelques passages soulignés au crayon par le baron pour des recherches sur les Dubuc ; Ac. des sciences d’Outre-mer, Hommes et destins : dictionnaire biographique d’outre-mer, Paris, Agence de coop. cult. et tech., 1975 ; Chadenat - 455 (incomplet du T6)

Vendu
Retour en haut