Ce site utilise des cookies ou autres technologies similaires uniquement à des fins statistiques. En savoir plus

J'ai compris
Votre Panier
Panier Vide

GÉDOYN - Pausanias ou voyage historique de la Grèce

Premier traduction française de l’œuvre majeure de Pausanias


GÉDOYN (Nicolas)
Pausanias ou voyage historique de la Grèce, traduit en françois, avec des remarques.
Nyon, Paris 1731
2 vol. in-4° (310 x 245 mm), xxiv - [1] f. bl. - [1] f. - 478 pp. - [2] ff. - viii pp. et [6] ff. de pl. + [1] f. bl. - [1] f. - 523 pp. - [1] p. - vi pp. et [2] ff. de pl., demi-parchemin à la Bradel, dos lisse avec date en queue, non rogné en queue, témoins en gouttière (reliure moderne)

Édition originale illustrée d’un frontispice gravé par Scotin d’après Humblot, et de 7 planches dépliantes, 4 de Rigaud et 3 cartes par Philippe Buache d’après Guillaume Delisle, l’un des plus important cartographe du XVIIIe siècle. Il recevra pour la première fois le titre de géographe royal.

Pausanias (en grec ancien Παυσανίας / Pausanías, vers l’an 115 - vers l’an 180), dit le Périégète, géographe et voyageur de l’Antiquité, explore la Grèce, la Macédoine, l’Italie, l’Asie et l’Afrique avant de se fixer à Rome vers 174. Là, il écrit une Description de la Grèce, ou Périégèse, en dix livres. À la manière d’un guide de voyage moderne, il donne, au fur et à mesure de son itinéraire, la liste détaillée des sites (dont une description de Delphes) qu’il visite et les légendes qui s’y rapportent. L’historien Paul Veyne va jusqu’à en dire: « Pausanias est l’égal d’un philologue ou d’un archéologue allemand de la grande époque ; pour décrire les monuments et raconter l’histoire des différentes contrées de la Grèce, il a fouillé les bibliothèques, a beaucoup voyagé, a tout vu de ses yeux. (...) La précision des indications et l’ampleur de l’information surprennent, ainsi que la sûreté du coup d’oeil. »

PROVENANCE : Ricardo Severo de Fonseca et Costa (1869-1940), avec son tampon humide au recto du 1er feuillet blanc des 2 vols. Ingénieur, architecte, archéologue et écrivain, engagé dans un mouvement révolutionnaire contre la monarchie portugaise, il fut forcé de s’exiler au Brésil où il travailla avec l’architecte Ramos de Azevedo aux grands projets qui transformèrent Sao Paulo durant toute la première moitié du XXe siècle.

Quelques feuillets brunis, les 6 pages d’observations de Folard du second tome sont reliées avant la table soit après la page 408 ; Boucher de la Richarderie - I, 30

Prix de vente : 650 €
Retour en haut