This site uses cookies or other similar technologies only for statistical purposes. Learn more

I understand
cart icon
user-icon
command-icon

USTERI / WOCHE - L’Oraison dominicale d’un habitant d’Unterwalde

The "anti-revolutionary" work of Usteri

USTERI (Johann Martin, d’après) / WOCHER (Marquard, grav.)
L’Oraison dominicale d’un habitant d’Unterwalde ; suite de sept scènes de la révolution helvétique
Bâle, chez l’auteur et chez Schoell et Compagnie, 1803
In-4° (308 x 235 mm), [8] ff. sous serpentes verso bl., veau fauve, dos lisse orné, encadrement d’un triple filet sur les plats, roulette sur les coupes, roulette intérieure, tranches dorées, signet de soie bleu roi (reliure de l’époque)

Édition originale, la seule et unique en français, l’ouvrage fut publié concomitamment (puis réimprimé en 1804, 1805 et 1814) en Allemand sous le titre « Das Vater Unser eines Underwaldners ». Il fit l’objet d’une traduction anglaise « The Lord’s Prayer of an Unterwaldener » en 1805.

L’oeuvre se compose d’un titre et de 7 « aquatintes » imprimés au bistre sur papier vélin, collés sur des feuillets de vergé vert supportant l’encadrement et la lettre. Le dessin est superbe et les jeux de lumières résultant de la gravure au lavis sont d’un effet saisissant.

Il s’agit de l’une des oeuvres les plus importantes d’Usteri. Il y dépeint les sombres heures de l’attaque du 9 septembre 1798 visant à anéantir l’insurrection contre l’armée française des troupes du Niwald (Bas-Unterwald). Fanatisé par des ecclésiastiques, le peuple était hostile à la nouvelle constitution imposée par Bonaparte à la confédération helvétique créant ainsi un état unitaire, la République helvétique, calqué sur le modèle français. Conduit par le colonel Foy, ce fut alors 12000 hommes de l’armée de Schauenburg qui attaquèrent le canton. La résistance fut grande, exaspéra les soldats et les mena aux pires exactions. Le pays fut pillé, livré au fer, les femmes et les enfants qui avaient pris part au combat ne furent pas épargnés, puis enfin au feu, 600 bâtiments furent dit-on la proie des flammes. Il y eu quelques 500 morts et ce canton déjà pauvre fut littéralement transformé en un désert obligeant alors le sixième des habitants à mendier.

Rare - Manque à la BNF

Frottements, manque à la coiffe de queue et aux coins, brunissures marginales

Sold
Satisfied or Money Back

Satisfied or Money Back

Bank checkBank transfercredit cardPayPal

Modes of payment

Member of the Syndicat de la Librairie Ancienne et ModerneMember of the International League of Antiquarian Bookseller
Scroll to top